Une pièce pour les vivant·e·x·s en temps d'extinction [2024]

Création le 27 mars 2024 à la MC93

D’après la pièce conçue par Katie Mitchell.

Mise en scène
David Geselson

Texte
Miranda Rose Hall

Interprétation
Juliette Navis

Violoncelle
Jérémie Arcache, Gaspar Claus, Myrtille Hetzel en alternance

Conception scénographique
David Geselson, Jérémie Papin

Lumières
Jérémie Papin

Conception paraboles
Maurizio Moretti

Durée 1h

Homo Sapiens invente la machine à vapeur il y a deux cents ans. Il ignore sans doute qu’il est en train de déclencher une extinction de masse. La 6ème, depuis l’apparition de la vie sur Terre. Nous sommes en plein milieu. Y survivrons-nous ?

Il y a 3 ans la metteuse en scène Katie Mitchell commandait un texte à l’autrice américaine Miranda Rose Hall sur le désastre écologique en cours. Comment parler de l’effondrement du vivant ? De quoi parle-t-on exactement lorsque l’on parle de la 6ème extinction de masse ? Le texte de Miranda Rose Hall propose une soirée de partage, où il est question de nous ; les vivants. On y parle de notre histoire et de notre envie impérieuse d’avoir un avenir.

Mais s’il est possible de faire un spectacle pour parler joyeusement de la catastrophe, comment le faire sans y contribuer soi-même ?

En 2020, alors qu’elle créé le texte au Théâtre Vidy-Lausanne, Katie Mitchell se donne un cahier des charges bien précis. Ce spectacle ne voyagera pas. Mais il pourra être joué partout dans le monde. Ce spectacle devra se jouer sans être relié au réseau électrique. Mais il faudra pouvoir le voir. Ce spectacle devra être joué par une femme. Mais une femme qui ne sera pas issue de la majorité visible de son pays. Ce spectacle devra émettre le moins de carbone possible. Ce spectacle devra être sobre. Ce spectacle ne devra pas contribuer à la 6ème extinction de masse. Il pourra être crée par d’autres artistes que Katie Mitchell. Il fera partie d’une expérimentation plus grande que lui.

Une expérimentation menée depuis 3 ans, à travers un projet européen : Sustainable Theatre Alliance for a Green Environmental Shift (S.T.A.G.E.S) auquel la MC93 participe désormais.

S.T.A.G.E.S propose à plusieurs théâtres européens, reliés par les mêmes désirs et les mêmes questions, de mener à bien un programme de transformation pour tenter de répondre à leurs préoccupations communes : comment le spectacle vivant peut-il être durable ? La créativité est-elle nécessairement destructive ? Faut-il favoriser la circulation des œuvres et réduire celle des marchandises ? Pour qui est-ce qu’on fait du théâtre ? Est-ce qu’il faut arrêter de manger de la viande à la cantine ? Et les ampoules LED est-ce que ça pollue ? Est-ce que revenir à la lampe à huile ça serait vraiment revenir au temps des Amish ?

C’est dans ce cadre que la MC93 invite la compagnie Lieux-Dits à créer sa propre version du spectacle de Katie Mitchell et à mener à son tour l’expérience. Se réunir dans un théâtre pour parler des vivants suffira-t-il pour rêver un avenir désirable ?

 

Production
MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Compagnie Lieux-Dits

Coproduction
Creative Europe dans le cadre du projet STAGES – Sustainable Theatre Alliance for a Green Environmental Shift.

L’écriture du texte de ce spectacle participe du processus de création de Sustainable theatre ?, par Katie Mitchell et Jérôme Bel conçu au Théâtre Vidy-Lausanne.

La compagnie Lieux-Dits est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France

Homo Sapiens invente la machine à vapeur il y a deux cents ans. Il ignore sans doute qu’il est en train de déclencher une extinction de masse. La 6ème , depuis l’apparition de la vie sur Terre. Nous sommes en plein milieu. Y survivrons-nous ?

Il y a 3 ans la metteuse en scène Katie Mitchell commandait un texte à l’autrice américaine Miranda Rose Hall sur le désastre écologique en cours. Comment parler de l’effondrement du vivant ? De quoi parle-t-on exactement lorsque l’on parle de la 6ème extinction de masse ? Le texte de Miranda Rose Hall propose une soirée de partage, où il est question de nous ; les vivants. On y parle de notre histoire et de notre envie impérieuse d’avoir un avenir.

Mais s’il est possible de faire un spectacle pour parler joyeusement de la catastrophe, comment le faire sans y contribuer soi-même ?

En 2020, alors qu’elle créé le texte au Théâtre Vidy-Lausanne, Katie Mitchell se donne un cahier des charges bien précis. Ce spectacle ne voyagera pas. Mais il pourra être joué partout dans le monde. Ce spectacle devra se jouer sans être relié au réseau électrique. Mais il faudra pouvoir le voir. Ce spectacle devra être joué par une femme. Mais une femme qui ne sera pas issue de la majorité visible de son pays. Ce spectacle devra émettre le moins de carbone possible. Ce spectacle devra être sobre. Ce spectacle ne devra pas contribuer à la 6ème extinction de masse. Il pourra être crée par d’autres artistes que Katie Mitchell. Il fera partie d’une expérimentation plus grande que lui.

Une expérimentation menée depuis 3 ans, à travers un projet européen : Sustainable Theatre Alliance for a Green Environmental Shift (S.T.A.G.E.S) auquel la MC93 participe désormais.

S.T.A.G.E.S propose à plusieurs théâtres européens, reliés par les mêmes désirs et les mêmes questions, de mener à bien un programme de transformation pour tenter de répondre à leurs préoccupations communes : comment le spectacle vivant peut-il être durable ? La créativité est-elle nécessairement destructive ? Faut-il favoriser la circulation des œuvres et réduire celle des marchandises ? Pour qui est-ce qu’on fait du théâtre ? Est-ce qu’il faut arrêter de manger de la viande à la cantine ? Et les ampoules LED est-ce que ça pollue ? Est-ce que revenir à la lampe à huile ça serait vraiment revenir au temps des Amish ?

C’est dans ce cadre que la MC93 invite la compagnie Lieux-Dits à créer sa propre version du spectacle de Katie Mitchell et à mener à son tour l’expérience. Se réunir dans un théâtre pour parler des vivants suffira-t-il pour rêver un avenir désirable ?

Création le 27 mars 2024 à la MC93 D’après la pièce conçue par Katie Mitchell.  

Mise en scène David Geselson

Texte Miranda Rose Hall

Interprétation Juliette Navis

Violoncelle Jérémie Arcache, Gaspar Claus, Myrtille Hetzel, en alternance

Conception scénographie David Geselson, Jérémie Papin

Lumières Jérémie Papin

Conception paraboles Maurizio Moretti

 

Durée 1h

 

Production MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Compagnie Lieux-Dits

Coproduction Creative Europe dans le cadre du projet STAGES - Sustainable Theatre Alliance for a Green Environmental Shift. L’écriture du texte de ce spectacle participe du processus de création de Sustainable theatre ?, par Katie Mitchell et Jérôme Bel conçu au Théâtre Vidy-Lausanne. La compagnie Lieux-Dits est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis

27.03.2024 — 07.04.2024